"Vlaams paard" - Cheval flamand

A Bailleul, Denis Beck a ressuscité le cheval flamand avec passion et détermination. Un cheval de trait qui avait totalement disparu d’Europe depuis plus d'un siècle.



Letty et Bella dans le pré le 30/03/2021 !





Découvrez l'histoire du cheval flamand ci dessous :





"Le Cheval Flamand (néerlandais : Vlaams paard) est une race de chevaux de trait de très grande taille, très harmonieux, puissant et musclé (800-1000kg).






En 1996, Denis Beck avec la famille Talpe maréchal-ferrant belge ont retrouvé cette race pure chez les Amish aux États-Unis et l'ont rapatrié sur ses terres ancestrales.

 “ Au XIXe siècle, on en comptait 40 000 dans les fermes du nord de la France ”. Puis le trait flamand a progressivement disparu .


« Un jour un client de la brasserie m’a dit avoir lu qu’une race du pays existait encore chez les Amish, aux États-Unis. Pour moi, à qui l’on interdisait de parler flamand à l’école ce n’était pas un choix, mais une obligation d’aller rechercher ce cheval. »



Chez les Amish

Par quel tour de passe-passe le cheval des anciens Pays Bas a-t-il fait souche au cœur du far West ?

L'histoire nous livre comme explication .. il semblerait que les paysans s'embarquant pour tenter leur chance aux Amériques aient emporté avec outils, bagages et des chevaux pour labourer les terres du nouveau Monde. Puis, grâce aux traditions des communautés amish, la race été sauvegardé.

Les amish vivent toujours comme leurs ancêtres. Ils ont choisi de refuser la dépendance énergétique. Pour rester fidèles à leurs convictions religieuses. Ils se déplacent et travaillent avec leurs chevaux. " Ces gens vivent près de la nature, sans dépendre de l'état, ils ont des éoliennes, des panneaux solaires... Ils travaillent ensemble.



Tous les quatre ans, les Talpe et les Beck retournent outre-Atlantique recruter de nouveaux pensionnaires afin d’étendre les lignées.


Ici acquisition de Letty lors d'une vente aux enchères








Ici Kyra devant la ferme Amish lors de l'achat.








Elles, ce sont les deux dernières juments rapatriées en 2018.

Letty bientôt 4 ans et Kyra bientôt 2 ans. Partis de la contrée des Amish en Indiana et de l'Ohio où Thierry et Denis ont passé une quinzaine de jours pour les choisir.






En Flandre, les races de chevaux de trait connaissent un nouvel engouement grâce à l’attelage de loisir mais aussi au travail, comme ici lors du ramassage hippomobile des déchets recyclables à Bailleul .





















497 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout